Faits marquants

UPDATE ON UKRAINE - 2

Letter from Sr. Pilar del Barrio and Sr. Margaret Mayce, 23 Mar 2022

You can download the letter from Sr. Pilar and Sr. Margaret by clicking on the language: English, French, Italian, Spanish

You can download the correspondence from Sr. Hannah Rita Laue from Latvia on their work with the refugees: English, French, Italian, Spanish

Dear Sisters,

As we witness each day the tragedy that continues to unfold in Ukraine, we are sure that each one of you struggles to know how best to respond. We have tried to keep you informed about our Sisters who live in the surrounding countries – Czech Republic, Hungary, Latvia, Poland and Slovakia – and how they are offering assistance to refugees; as well as our Sisters in Madrid, who are welcoming refugees from Kyiv, where they had been ministering before the war broke out. Many of you have responded by sending financial assistance, which has been an enormous help. We have recently received some information from the heads of some Catholic institutions, National Conferences of Religious and National Bishops’ Conferences that we feel would be helpful to you as you continue to discern how best to respond. In Europe, NATIONAL GOVERNMENTS, CARITAS INTERNATIONAL AND THE INTERNATIONAL RED CROSS together with some other NGOs are working together within each country to organize the reception of refugees. The important thing to remember is that it is not simply a case of bringing people into other European countries; but also providing them with all the necessary support systems once they are here: health care; counselling; education; language; shelter; employment; etc. In other words, all that is needed to help people become integrated into their new homes and countries. Since this refugee crisis will become part of our reality moving forward, it is very important that the response be well-coordinated by professionals, and not by individuals or groups.

So, our recommendation to you is the following:

  • Connect with those who are coordinating refugee assistance within your countries; CARITAS INTERNATIONAL, THE RED CROSS, AND OTHER NATIONAL / LOCAL AGENCIES.
  • Consider offering empty convents; schools; or other empty facilities to CARITAS as potential places to house refugees.
  • Consider offering available space where you currently live, and let CARITAS know of this availability.
  • Consider financial assistance to those Sisters who are bearing the major crush of refugees at this time – especially the Sisters in Slovakia and Latvia.

We believe that we all must be ready to respond in whatever way we can, and the best way to do that right now is through the local boards that have been established in each country.

At this point the greatest needs in terms of financial assistance are in Slovakia and Latvia. We are still waiting to hear from our Sisters in Hungary as to whether or not they need assistance. When we hear from them, we will let you know.

Here is the bank information for the Sisters in Slovakia.

Account Holder:               Kongregácia sestier dominikánok blahoslavenej Imeldy

Address:                            Parková 27, 821 05 Bratislava

Bank:                                 Tatrabanka, a.s. Hodžovo námeste 3, 811 06 Bratislava, Slovensko (Slovakia)

Account Number:              2669704092

Bank Code (Key):              1100

IBAN:                                  SK14 1100 0000 0026 6970 4092. 

SWIFT CODE (BIC):        TATRSKBX

And…..attached is a message from our sister, Hannah Rita Laue, OP, from Riga, Latvia. She and her housemates have started to receive Ukranian refugees, and would appreciate your help. The bank information is as follows:

Account Holder:       Dominikanerinnen von Bethanien e.V.     
Address:                    
Ungerather Str. 1-15, 41366 Schwalmtal/Waldniel  Germany
IBAN:                           DE 6147 2603 0700 2145 0001    BIC: GENODEM1BKC   

Bank :                        Bank für Kirche und Caritas          
Address:                    Kamp 17, 33098 Paderborn, Germany

 In prayerful solidarity,

Your sisters,

Pilar del Barrio, OP and Margaret Mayce, OP

UPDATE ON UKRAINE

Letter from Sr. Margaret Mayce, 15 Mar 2022

Please download the letter by clicking here.

Dear Sisters,

We have heard from Sr. Karola Mária Dravecká, OP, General Prioress of the Slovak Congregation of Dominican Sisters of Blessed Imelda. Her letter is attached to this message, along with several photos of some of the refugee children being helped. You will note that one of their Sisters, Sr. Lydia, has remained in Ukraine to assist with the needs of refugees. Other Sisters in the Congregation have been go

ing to the border, to meet the refugees as they enter, and bring some of them to the Sisters’ houses. Sr. Karola has provided Bank Information (see below) for those who feel that they want to help this effort. Please note that the Congregations street address is included, for those of you who need to include this in the wire transfer: 

Bank Account Number: Bank Code (Key): IBAN:

SWIFT CODE (BIC): Account Holder:

Tatrabanka, a.s. Hodžovo námeste 3, 811 06 Bratislava, Slovensko (Slovakia)

2669704092 1100

SK14 1100 0000 0026 6970 4092
TATRSKBX
Kongregácia sestier dominikánok blahoslavenej Imeldy Parková 27
821 05 Bratislava

Sr. Hannah Rita Laue, OP, and her housemates (Dominican Congregation of Bethany), have opened their home in Latvia to refugees. Hannah writes:

So far the women and the little child living at our place are able to even pay a little rent for their place. We are happy about it, mostly because it gives them the feeling of still being in controle and protects their feeling of dignity. We are going to buy new mattresses, two more fridges and another washing machine and maybe two mini-ovens. This gives us a chance to create separate territories for families. It is so important to have a safe, private space, a room for intimacy with your own grief and fears, and to relax, as far as that is possible

As of now, they are managing with the assistance of donations from Germany. She will let us know if their situation becomes such that other assistance is needed.

Sr. Gene Poore has been in touch with Sr. Krista Ludmila Chladkova, OP Prioress of the Czech Congregation Dominican Sisters. Sr. Krista writes:

Thank you very much for your e-mail and your readiness to help. I am sure you have already heard from the Slovak Sisters who have a community in Ukraine – help is definitely most needed there. As for us, we offered our guest rooms in different communities to several families. For some time, we are able to take care of them (food, clothes, some transport…). But later… And of course, there are many people needing help all around us. Some of us help as volunteers with the Catholic Charity and if there is any money, we know how to use it.

With a prayer,
sr. Krista OP
Bank Information for Czech Sisters:

Account Owner Account type Account number IBAN

BIC / SWIFT code Address of Congregation:

ČESKÁ KONGREGACE SESTER DOMINIKÁNEK Cash account
7000760247/0100 CZ6301000000007000760247

KOMBCZPPXXX Veveri 469/27

602 00 Brno Czech Republic

Finally, some have requested the bank information for the Sisters in Madrid again:

Banco Santander Calle Serrano, 51 28006 Madrid

IBAN: ES5900495150132993025088 SWIFT: BSCHESMM

Bank Account holder: Santo Domingo De Granada Curia General (R2800286C)
San Mariano, 16
28022

Madrid
Please indicate that the donation is for: Evacuación Ucrania

Thank you for your continued prayers and your efforts to offer assistance in whatever way works best for you. We will keep you informed as we receive additional information from our Sisters.

During this season of conversion and change of heart, we also pray for those who willfully inflict such devastation on Ukraine and on its innocent civilian population.

Wishing you peace, Your sister,

Margaret Mayce, OP

 

DIM DITEY CENTERà KIEV

Lettre de correspondance des sœurs de la Congrégation de Saint Dominique

Les sœurs de la Congrégation de Saint Dominique ont géré un centre Dim Ditey à Kiev, où elles accueillent maintenant des réfugiés. Voici une lettre de correspondance de ces sœurs :

"Nous sommes restés en contact avec notre peuple, par le biais des groupes Viber, WhatsApp et Facebook, que nous avons. Certains sont réfugiés dans notre maison à Kiev, d'autres sur les routes vers les maisons des parents et des amis en Allemagne, en Pologne, en Autriche.....

La plupart d'entre eux se trouvent maintenant à différents points de la frontière avec la Pologne où Liuba, la directrice technique du centre, en collaboration avec les deux ONG, des Asturies et de Ciudad Real, organise l'accueil dans des familles en Espagne où ils sont venus pendant les étés et où l'aide est canalisée en premier lieu vers ces enfants de la région. DIM DITEY CENTER, from KIEV“. 

En accord avec la Congrégation, l'école San José de Sotrondio, dans les Asturies, qui était fermée depuis deux ans, sera ouverte comme lieu de rencontre car l'une des ONG avec lesquelles nous faisions venir les enfants en Espagne pour les vacances d'été est originaire de cette région. 

C'est ici qu'aura lieu le premier accueil à l'arrivée de tous les enfants, avant de les distribuer aux familles. Les enfants seront accompagnés de leurs mères, et nous devrons contribuer à les soutenir jusqu'au moment de leur retour en Ukraine. Les volontaires préparent déjà le lieu et avec l'aide du Président de la Principauté des Asturies, les formalités administratives sont accélérées. De nombreuses personnes proches du Collège, préparent tout, et sont en contact avec nous et avec Liuba, notre directrice technique qui se trouve à la frontière, avec ses parents âgés et sa fille de 11 ans qui s'occupe d'eux, afin qu'elle puisse faire ce travail pour le bien de tous."

Sr Pilar, la coordinatrice des Sœurs Dominicaines d'Europe a parlé avec les sœurs et elles accueillent déjà 23 personnes et 55 autres arriveront samedi. Elles recherchent des fonds pour affréter d'autres bus afin d'amener jusqu'à 130 personnes, pour l'instant, qui sont déjà avec ce groupe en Pologne. De l'aide sera nécessaire pour répondre aux besoins de nourriture, de santé, etc. des personnes qui arrivent. 

Les dons peuvent être versés sur le compte bancaire suivant :

BANCO SANTANDER

IBAN: ES5900495150132993025088

SWIFT: BSCHESMM

Account holder: SANTO DOMINGO DE GRANADA CURIA GENERAL (R2800286C)

Veuillez indiquer que le transfert est destiné à : Evacuación Ucrania

Sœurs dominicaines en Ukraine

Nous sommes solidaires, dans la prière, de nos sœurs dominicaines d'Ukraine, de Biélorussie, de République tchèque, de Hongrie, de Lettonie, de Pologne, de Roumanie, de Russie et de Slovaquie.

Le 28 février 2022, Sr Margaret Mayce (coordinatrice internationale de DSIC) et Sr Pilar del Barrio (coordinatrice pour l'Europe) ont envoyé une lettre demandant des prières pour l'Ukraine et assurant les sœurs de notre soutien. 

Please click here to download the letter.

Voici une liste de congrégations qui ont une présence en Ukraine, ainsi que dans les pays qui l'entourent : Russie, Lettonie, Biélorussie, République tchèque, Slovaquie, Hongrie et Roumanie. Ces informations sont basées sur ce que nous avons à ce jour dans notre base de données. S'il y a d'autres congrégations présentes dans ces pays, merci de nous le faire savoir. 

Zgromadzenie Sióstr św. Dominika – Krakow, Poland – Presence in: Belarus, Russia, Ukraine

Siostry Dominikanki Misjonarki Jezusa i Maryi – Warsaw, Poland – Presence in: Latvia, Russia

Ceska Kongregace Sester Dominikanek – Brno, Czech Republic – Presence in: Czech Republic

Dominican Sisters of Saint Margaret of Hungary – Budapest, Hungary – Presence in: Hungary

Kongregácia Sestier Dominikánok Blahoslavenej Imeldy – Bratislava, Slovakia – Presence in : Slovakia, Ukraine

Dominikanerinnen von Bethanien von Venlo – Haelen, The Netherlands – Presence in: The Netherlands, Germany, Latvia

Congregación Santo Domingo – Madrid, Spain – Presence in: Ukraine

Congregación de las Hermanas Dominicas de Betania – Bogota, Colombia Presence in: Slovakia

Unione Santa Caterina da Siena delle Missionarie della Scuola – Rome Presence in: Poland

Suore Domenicane di Santa Maria del Rosario – Prato, Italy Presence in: Poland, Romania

YSOP 2022 - Rapport

YSOP (pour Young sisters OP ou Jeunes Sœurs de l'Ordre des Prêcheurs) est une rencontre annuelle qui rassemble les jeunes sœurs dominicaines de toute l'Europe. Les jeunes sœurs dominicaines comprennent des novices et des sœurs ayant moins de 20 ans de profession religieuse. Des traductions en différentes langues sont assurées le cas échéant.

Thème pour janvier 2022 : Sœurs prêcheuses – pour de vrai

 

Voici un rapport de la réunion du YSOP par Sr. Mónica Marco, Congregación Santo Domingo:

 

60 sœurs, 16 pays, 24 congrégations, 7 novices, 10 juniors, 43 sœurs ayant moins de 20 ans de vœux, 6 groupes linguistiques, 3 excellentes conférences et de précieux espaces de partage ne sont qu'une partie de la richesse de la rencontre YSOP 2022 qui s'est déroulée virtuellement du 7 au 9 janvier sous le thème Signes des temps et déformation de la vérité. La rencontre, organisée par DSE (Dominican Sisters of Europe) a centré son contenu autour de l'analyse de ce que signifie être une sœur dominicaine, un prédicateur, dans l'Église et dans le monde d'aujourd'hui.

 

La première conférence "Que signifie la vocation dominicaine dans l'Eglise d'aujourd'hui ?" a été donnée par le frère Felicísimo Martínez OP, qui nous a invités à nous souvenir de notre projet fondateur, de notre charisme et de l'histoire dominicaine, afin de pouvoir les actualiser et qu'ils soient significatifs et fructueux pour répondre aux besoins de nos contemporains.

 

Il a souligné 6 aspects que notre charisme doit nous aider à apporter au monde d'aujourd'hui : l'humanité comme attitude fondamentale ; l'autonomie et la liberté comme idées et valeurs inaliénables de la personne ; la contemplation dominicaine, l'expérience de Dieu et la recherche du sens de la vie ; le don de la communauté et le besoin de notre monde de cette expérience de rencontre ; la mission de la prédication et notre tâche d'accréditer la Parole et d'en témoigner dans nos vies.

    Marie Berretz OP nous a exhortées à réfléchir à tout ce qu'une sœur n'est pas (nous ne sommes pas des frères, ni des religieuses, ni des laïcs, ni...) et à partir de là, à découvrir tout - combien - nous sommes et la grande opportunité que nous avons de construire notre identité de prédicatrices, de témoins de la Bonne Nouvelle. Elle a souligné qu'être une sœur prêcheuse est plus une attitude qu'une activité, car nous prêchons dans et avec tous les aspects de notre vie. Elle a également souligné que pour prêcher, il est important d'avoir quelque chose en commun avec les autres (un hobby, par exemple), car nous ne pouvons pas vivre en marge de nos communautés, sans faire référence exclusivement aux congrégations, mais aussi aux communautés sociales. Elle a conclu en nous invitant à être heureux d'être des prédicateurs.

    Dans le 3ème et dernier exposé "Que signifie vivre les vœux en tant que sœur dominicaine", Sr Deák Hedvig OP a concentré sa réflexion sur la manière dominicaine de vivre les vœux à partir de la tradition spirituelle et intellectuelle de St Thomas d'Aquin. Elle a souligné qu'il n'est pas possible de vivre les vœux s'ils ne sont pas incarnés, mais qu'il n'est pas non plus possible de les vivre si nous les spiritualisons trop. Les deux extrêmes perdent de vue la partie humaine, la partie chrétienne. Il a parlé du défi anthropologique de vivre les vœux comme un modèle de liberté et comme un don d'un ami sage qui est le Christ. Elles sont la générosité et la liberté, et le résultat d'une relation d'amour réciproque.

Après chacune des présentations, nous avons eu l'occasion de partager en groupes linguistiques. Nous avons souligné la richesse d'avoir un espace de réflexion partagé, où, au-delà des contenus, nous avons pris conscience que malgré les origines, les étapes de formation et la trajectoire très différentes dans les différentes Congrégations, ainsi que les différents contextes sociaux dans lesquels nous sommes insérés, les points forts des réflexions convergeaient vers les mêmes clés, signe de la richesse de notre unité et de notre diversité. L'évaluation de la réunion a été très positive, et nous espérons pouvoir y revenir très prochainement.

Monica Marco
Congregation of St. Dominic
January 2022

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Solidarité - île de La Palma

Un rapport des sœurs dominicaines de l'île de La Palma, sur la façon dont l'éruption volcanique affecte les populations locales et sur l'aide apportée par la solidarité.

Inmaculada Becerra, sœur dominicaine missionnaire de la Sainte Famille, de La Palma (îles Canaries, Espagne)

Si l'on nous avait dit il y a deux ans que le mode de vie allait changer si vite, que nous devrions nous adapter à de nouvelles règles, que ces règles affecteraient la planète entière, nous aurions pensé qu'il s'agissait d'un scénario de film de fiction. Nous avons passé un an à nous adapter aux règles de la pandémie du COVID'19 et alors que nous semblions avoir tout sous contrôle sur notre île de La Palma, est arrivé le moment qui avait déjà été annoncé avant la pandémie, le volcan a explosé, la nature nous a montré une fois de plus son visage le plus beau et le plus dur à la fois.
 

Nous sommes des îles volcaniques, donc nous savons que cela peut arriver. Il y a tout juste 50 ans, le volcan Teneguía est entré en éruption sur l'île, ce qui a constitué une grande attraction pour les insulaires et pour les étrangers, mais il s'agissait d'un volcan situé près de la mer, dans une zone peu peuplée. C'était quelque chose de spectaculaire et de beau, qui n'a fait pratiquement aucun dégât. Ceux qui se souviennent encore du volcan San Juan en 1949 savent que sa force était incontrôlable, mais il n'y avait pas de maisons à emporter et Teneguía était très proche de la côte.

Le 19 septembre, l'alarme avait déjà été donnée, il était prêt à faire son apparition, on ne savait pas exactement où, ni quand, mais ce dimanche-là, l'île avait remarqué sa proximité avec la surface. Certaines personnes se promenaient en cherchant le moment et l'endroit où il apparaîtrait, et c'est ce qui s'est passé, elles ont ressenti l'explosion puis un silence inexplicable, de même que leur réaction a été de s'enfuir et de s'arrêter sur place pour capturer le moment avec la rétine de leurs yeux et l'appareil photo.


Il reste une semaine avant l'anniversaire des deux mois de ce jour, un jour qui reste dans la mémoire de tous ceux qui vivent sur l'île. C'était un moment excitant de vivre cette expérience, mais le moment est devenu terrifiant quand ils ont découvert que l'endroit où la bouche du volcan émergeait se trouvait dans une zone assez peuplée, loin de la mer et avec une pente qui ferait que la lave emporterait des milliers de maisons, de bananeraies et d'autres cultures, et des vies qui avaient construit leur existence dans de petits endroits pleins de souvenirs et d'expériences. Ils ont dû fuir, n'emportant que ce qu'ils avaient préparé, certains ont pu revenir pour récupérer des meubles, des objets et d'autres choses, d'autres se sont retrouvés avec les vêtements qu'ils avaient sur le dos. Certains déménageaient leurs affaires dans différentes maisons qu'ils ont dû quitter plus tard à cause de l'avance du linge, ils avaient l'impression de voler dans leur propre maison, devant tout récupérer en 15 minutes. À l'heure actuelle, plus de 1 000 hectares de terres ont été recouverts de lave, plus de 2 000 bâtiments ont été détruits, plus de 7 000 personnes ont été déplacées de chez elles et beaucoup n'auront plus d'endroit où retourner.
L'ampleur des tremblements de terre, les émissions de gaz par les différentes bouches du volcan, l'avancée de la lave et les destructions, ainsi que le bruit assourdissant et la chute des cendres qui recouvrent tout. Contrairement à la beauté de la neige en hiver, les cendres ne fondent pas et s'il n'y a personne pour les enlever, elles rejoignent la destruction de la lave. La solidarité de nombreuses régions du monde avec l'île de La Palma est aussi importante, sinon plus, que l'ampleur des destructions. La réponse a été immédiate. Messages, appels téléphoniques, courriers, chacun a demandé comment il pouvait aider, les ressources sont arrivées immédiatement, pour ceux qui n'avaient pas eu le temps de prendre le minimum pour commencer leur nouvelle vie. La grande majorité a trouvé un foyer où se réfugier, des familles, des amis, et je dis bien un foyer, pas une maison.
Notre Famille dominicaine, dès la minute zéro, nous a contactés pour trouver des moyens d'être aux côtés de ceux qui avaient besoin d'aide. C'est une présence qui n'a pas disparu après le premier moment de la catastrophe, mais qui continue à chercher des moyens d'être présente et de continuer à pratiquer la compassion que saint Dominique avait comme personnel dans sa vie, pour être aux côtés de ceux qui sont dans le besoin. Par le biais des différentes congrégations de sœurs, des frères, de la Fondation éducative Saint-Dominique, des communautés laïques, l'aide arrive pour être distribuée, par l'intermédiaire de Caritas, à ceux qui sont dans le besoin.

La Palma est une toute petite île et il est facile de rencontrer des gens, des familles qui ont subi les conséquences du volcan, de connaître leur souffrance en ce moment, mais aussi leur force pour être en première ligne de l'aide et de la collaboration afin que personne ne manque de rien, ni de matériel, ni de spirituel, ni de psychologique, aux plus touchés, à ceux qui sont là pour aider, à ceux qui donnent ce qu'ils ont et ce qu'ils sont pour que personne ne manque de rien. Nous avons ressenti et ressentons la chaleur de la solidarité des personnes qui savent être là pour répondre dans les moments les plus difficiles sans penser à qui elles aident, en donnant tout pour rendre plus supportable la dureté du volcan. Nous ne pouvons pas l'éteindre, mais nous pouvons faire en sorte que sa destruction ne cause pas autant de dégâts. Il sera difficile de revenir du volcan, mais rien n'est impossible à Dieu, et cela nous aide à ne pas perdre espoir, à renforcer la fraternité et la solidarité, à chercher ensemble une issue à cette situation.
Merci de nous avoir fait ressentir la chaleur de la Famille, d'avoir découvert qu'un lieu aussi petit que celui-ci peut faire naître des cœurs si grands dans tant d'endroits du monde et que l'espoir qu'un "monde meilleur est possible" n'est pas perdu.

Inmaculada Becerra, sœur dominicaine missionnaire de la Sainte Famille, de La Palma (îles Canaries, Espagne)

Translated from Spanish with Deepl.

 

INITIATION A LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE

COURS EN LIGNE ouvert aux Sœurs Dominicaines du monde entier, dans la limite des places disponibles.

Le cours se déroulera en anglais et en français.

Les sœurs intéressées doivent s'inscrire auprès de Sr Marguerite NGUESSAN par WHATSAPP +250 787 752 927.

Veuillez télécharger l'annonce du cours en cliquant ici : English, Français

URBI et orbi : Dominican Preaching to the City and to the World in the time of pandemic

October 12 – 14, 2021
 

or EMAIL: urbietorbi2021@letran.edu.ph

For more information please visit: https://www.op.org/event/urbi-et-orbi/

Given the challenges brought about by the COVID19 pandemic, the
Second INTERNATIONAL COLLOQUIUM ON DOMINICAN
PREACHING shall be conducted VIRTUALLY, via ZOOM, on October
12-14, 2021, premiered across different international time zones.

USA (GMT-5) 8:00 a.m.

Europe (GMT+2) 3:00 p.m.

Philippines (GMT+8) 9:00 p.m.

The Colloquium is open FOR FREE to the members of the Dominican
Family, lay associates, collaborators and partners in mission and
ministry, world-wide.
The language of the Colloquium shall be English.
 
The Colloquium features keynote addresses and discourses from:
 
  • Brother Gerard Francisco P. Timoner, III, OP, Master of the
    Order;
  • Sister Margaret Mayce, OP, International Coordinator of the
    Dominican Sisters International;
  • Sister Barbara Beaumont, OP, Monastery of Pius XII, Fatima,
    Portugal and Association of Sister Historians of the Order of
    Preachers (SHOP), Fanjeaux, France;
  • Ms. Ann Garrido, PhD, lay professor from the Aquinas Institute
    of Theology, USA.

Passionate Preachers

Anual meeting of the “youngest” sisters of Spain

For the last ten years in Spain, Dominican sisters of apostolic life, around 50 years of age have been called together to share the richness that unites us: Dominican spirituality and charism.
 
As every year, the meeting took place on the last weekend of September (25-26). It was a meeting lived with joy, seriousness and commitment which, for the second year, we had to hold virtually, because of the pandemic and thanks to the possibilities of technology.
 

Twenty-eight sisters participated this year, with the desire to work together on certain reflections, which some of them had previously given us. The work we have done has helped us to discover which are the strengths we have to keep on walking, which are the brakes that prevent us from doing so and which would be the first steps to take.

Dreams, dreams, dreams… intuited as possible answers to the needs of our time, to the needs of the women and men around us, to our own needs as women inserted here; to favour the search for meaning, personal growth and the encounter with the Spirit.
 
We have noted the difficulty, and we have told ourselves that we are ready to take the first step together. That step that will help us to take root in us our identity as free women, guided by grace, called to gestate the light of a new life.
 

Margaret Mayce, general coordinator of the DSIC (Confederation of Dominican Sisters International) was present. Her shared and meditated reflection was important for all of us. On Sunday morning we also had the presence of Pilar del Barrio, Coordinator of the Dominican Sisters of Europe (DSE).
Margaret invited us to contemplate Mary Magdalene on the morning of the resurrection. With her, we were tempted to cling to what no longer exists and also, with her, we felt free to sense the new time that marks the resurrection. Invited to collaborate, to share… called to announce the resurrection to all people.
Margaret Mayce presented to us the path that DSI has been following since its constitution in 1995, based on the desire to support and strengthen collaboration between the 147 women’s congregations of Dominican apostolic life, which bring together 19,407 sisters present in 109 countries. She also conveyed to us that the need to share the Dominican life and spirit, beyond the specifics of each of the congregational charisms, is a search that is present in many other places.

Translated from Spanish with www.DeepL.com/Translator

Lumen Dominican centre - autumn semester

Registration is now open for a number of online modules at Lumen which might be of interest to sisters in the wider Dominican world.  Please click here to download the brochure!

DSIC revisioning process June 19, 2021

Lors de la réunion annuelle du YSOP qui a eu lieu en janvier de cette année, Sœur Margaret Mayce, coordinatrice du DSIC, a parlé d'un processus de révision intergénérationnel du DSIC. On pense souvent que le DSIC est quelque chose qui concerne les prieures et les prieures générales, mais la vision est d'impliquer activement les sœurs à la base. Dans cette optique, Sr Margaret a présenté quatre questions auxquelles le conseil DSIC aimerait que les sœurs réfléchissent :

  1. What is your hope / dream for DSIC over the next 5 years? / ¿cuál es su esperanza/sueño para el DSIC en los próximos 5 años? / was ist Ihre Hoffnung / Ihr Traum für DSIC in den nächsten 5 Jahren? / quel est votre espoir / rêve pour le DSIC au cours des 5 prochaines années ?
  2. In order to achieve this, what do we need to do NOW? / para conseguirlo, ¿qué tenemos que hacer AHORA? / um dies zu erreichen, was müssen wir JETZT tun? / afin de réaliser cet objectif, que devons-nous faire MAINTENANT ?
  3. In order to realize our hopes/dreams, what do we need to let go of? / para realizar nuestras esperanzas/sueños, ¿qué tenemos que dejar de hacer? / um unsere Hoffnungen/Träume zu verwirklichen, was müssen wir loslassen? / afin de réaliser nos espoirs/rêves, que devons-nous laisser tomber ?
  4. What are the most essential (non-negotiable) elements of our Dominican Apostolic life as we move into the future? / ¿Cuáles son los elementos más esenciales (no negociables) de nuestra vida apostólica dominicana a medida que avanzamos hacia el futuro? / Was sind die wesentlichsten (nicht verhandelbaren) Elemente unseres dominikanisch-apostolischen Lebens, wenn wir in die Zukunft gehen? / quels sont les éléments les plus essentiels (non négociables) de notre vie apostolique dominicaine à l’avenir ?
  5. How can DSIC be helpful in this process of visioning? / ¿Cómo puede DSIC ser útil en este proceso de visión? / Wie kann DSIC bei diesem Visionsprozess hilfreich sein? / Comment la DSIC peut-elle être utile dans ce processus de vision ?

La structure idéale d'un processus de révision suivrait le modèle de la visite - une rencontre intergénérationnelle entre Elisabeth et Marie. C'est-à-dire qu'un groupe de sœurs plus jeunes et un groupe de sœurs plus âgées dans chaque zone continentale réfléchiraient à ces questions, recueilleraient les réponses, puis des représentants de chaque groupe se rencontreraient et discuteraient dans un contexte international et intergénérationnel. Une première étape de ce processus de révision en Europe a eu lieu en avril lors de la réunion de formation permanente des sœurs de plus de 50 ans, où une partie de la réunion a été consacrée à la réflexion sur ces questions et aux réponses recueillies. La deuxième étape a été la réunion du 19 juin pour les sœurs de moins de 50 ans, où les mêmes questions ont été réfléchies et les réponses collectées.

Il y avait environ 35 participants aux réunions zoom et les participants comprenaient des sœurs des niveaux noviciat et juniorat et des sœurs à vœux perpétuels. La réunion s'est tenue en anglais et des traductions ont été fournies en français, allemand et espagnol. Bien que certaines sœurs aient déjà participé à des réunions de la DSE, pour beaucoup d'entre elles, c'était leur première rencontre avec le DSIC et la DSE. Le programme prévoyait deux sessions de zoom : dans la session du matin, Sr. Veronica Rafferty a donné un excellent aperçu des débuts de DSIC et de la vision des fondateurs. Son intervention a été suivie par celle de Sr Margaret Mayce, qui a donné une image détaillée de l'état actuel de DSIC et de la nécessité d'un engagement au niveau de la base. Dans la session suivante, les participants ont été divisés en groupes selon la langue et le stade de formation et ont été invités à discuter des questions ci-dessus. Ceci a été suivi d'une discussion en plénière où chaque groupe a résumé ses réflexions. 

Voici un compte-rendu de la réunion par Sr. Carine Michel, Congrégation Romaine de Saint Dominique

J’ai eu beaucoup de joie à participer à la rencontre DSE des moins de 50 ans ! Cette rencontre par zoom m’a permis de mieux connaitre DSI (et DSIC) dont j’avais peu entendu parlé auparavant, grâce aux interventions de sr Margaret et de sr Veroniqua. Le temps en petit groupe m’a permis de revoir de jeunes sœurs d’autres congrégations dominicaines, et notre échange nous a relancé dans notre désir d’organiser une rencontre de jeunes sœurs dominicaines en France, pour nous permettre de tisser des liens de même génération. Merci beaucoup à DSE d’avoir permis cette rencontre !

 

UNE VIE DE DÉVOUEMENT

Sr Imelda Fernandez est décédée le 21 avril 2021 et voici un compte-rendu de sa vie écrit par Sr Cristina Antolin Tomas, Prieure générale, CSD.

Il y a seulement trois semaines, dans notre Congrégation Santo Domingo, nous avons dit au revoir à une grande sœur : Imelda Fernández Rodríguez, qui après presque quatre ans de maladie est retournée à la maison du Père le 20 avril 2021.
Asturienne de naissance, avec une grande foi, un grand amour et une grande confiance dans la "santina" à laquelle elle a toujours confié sa vie et ses difficultés, Imelda a vécu la plupart de ses années de vie consacrée hors de sa terre natale. Elle était une femme de prière profonde, elle avait un cœur généreux, sensible aux besoins des autres, joyeuse, simple, sincère, proche, accueillante. Aujourd'hui, ses sœurs ressentent le vide qu'elle nous laisse, mais nous sommes sûres que, du haut du ciel, elle continue de veiller sur nous.
Elle a passé sa jeunesse en Colombie et, à son retour en Espagne, elle a développé avec beaucoup de dévouement sa vocation d'éducatrice dans diverses écoles. Elle a été maitresse de novices pendant de nombreuses années et de nombreuses générations sont passées par elle et elle a semé en elles les piliers de la vie dominicaine, en particulier l'amour de la Parole.
Ses dernières années ont été marquées par un dévouement inconditionnel à la Congrégation en tant que prieure générale, de 2005 à 2017. Son amour pour la mission de la Congrégation et pour les jeunes soeurs en formation, sa générosité et son dévouement, l'ont amenée à s'offrir, à la fin de son second mandat, pour aider dans la maison du noviciat au Cameroun, une mission qu'elle n'a remplie que pendant une courte période car une maladie délicate l'a fait rentrer en Espagne.
Cette dernière période a été marquée par une grande souffrance, mais elle avait toujours le sourire aux lèvres. Elle a supporté sa maladie avec beaucoup de foi, de courage et d'espoir, offrant toute sa douleur pour sa Congrégation, un sacrifice d'amour qui porte toujours ses fruits.
Aujourd'hui, nous remercions Dieu pour sa vie, pour son dévouement. Nous savons qu'elle est déjà ressuscitée avec le Christ, qu'elle repose en paix et qu'elle vit pour toujours. Elle restera présente dans notre mémoire et dans nos cœurs.

Dominican Sisters at the United Nations

 On 26 March 2021, the dominican sisters at the United Nations discussed Sustainable Development Goal 5: Women’s Empowerment and Gender Equality.

Here is the link to the video. The French and Spanish presentations have English subtitles .

communitas conference

 “Communitas” is an interfaculty conference that brings together experts from across the various disciplines of the PUST to present, debate and deepen our understanding of a topic of crucial importance for our day. In 2018-2019, the topic was “The Common Good or the Throw Away Society. Foundational Reflections and Practical Applications”; in 2019-2020, the conference was due to be on law, but had to be cancelled because of the pandemic. In 2020- 2021, Communitas provides the university with the opportunity to focus on “Preaching and the Arts”. For the first time in the history of this conference, it will be open to the participation of friars, sisters and lay Dominicans in Italy, either as main speakers, respondents or participants.

Preaching is a complex activity, but most would agree that communicating the faith is at its heart. For most of history (even if less so now), the complex activity of artists has been considered, at least in part, as a form of communication. It is not surprising, therefore, that the Order of Preachers has a long association with the arts, seen as an integral part of the order’s central charism of preaching.

In the year of the 800th anniversary of the dies natalis of St Dominic . . . . . . in a world that is becoming more visual, narrative and secularized, . . . where a rational presentation of the faith is increasingly rejected, and, . . . where the arts in the West have become largely separated from the sources of religious inspiration which have fed them until well into the 20th century: the interfaculty conference, Communitas 2021, addresses the topic of “Preaching and the Arts”.

More info

Registration to Communitas 2021 Events

Communitas website

Webinar: Changing the narrative, one story at a time

The Dominican Sisters at the United Nations invite you to join their webinar with panelists from 5 continents on 26 March 2021.
We will engage with stories from our panelists who have found their inner strength to act for themselves and others.
 
📍 The event will be available in English, French, Spanish and Arabic.
📍 Find out more about the event on this flyer

Two major UN commissions in FEb and MAR

The Commission for Social Development (Online | 8 – 17 Feb 2021)

UN Commission on the Status of Women (Online | 14 – 26 Mar 2021)

Please download the announcement here.

You can find complete information on the CSW65 on the UN website:  English, Français, Español

Capture1

Report on YSOP 2021

by Sr. Eileen O’Connell OP, Dominican Sisters Cabra

Our sisters in Madrid were to be our hosts for the 2021 YSOP gathering but, as with so much else, COVID-19 intervened. It did not however prevent 40 sisters coming together even while staying apart – by Zoom. The language zones of DSE were represented by sisters of various nationalities and congregations. Our theme was: signs of the times in the distortion of truth. Sr Gemma Morató Sendra OP and Fr Timothy Radcliffe OP offered rich insights.

With Sr Gemma, we considered our current reality. In a post-truth world, emotions and not facts determine what one accepts as truth. Fake news, deliberation distortion of truth to manipulate emotions and beliefs, spreads ever-wider and faster and threatens to undermine  society. Dominicans, with our motto Truth, seem an unlikely fit here. Yet, the concern that moved St Dominic must also drive us to engage fully, asking like him: what will become of this world? How might we do this? Almost counter-intuitively, the shift beyond Bauman’s ‘liquid society’ to ‘gaseous society’ – everything is volatile, transitory, interpersonal links are weak, search for identity is central, fear of insecurity looms large – offers us a space to contribute. We Dominicans, who have given our whole lives to following God, can relate to this ‘gaseous’ world where everything is relative, there are no certainties, the lifelong nature of our commitment is so alien. In the ever-shifting ground of today, we consecrated Dominicans can tell that our life is rooted in something – or in someone: the God of compassion. We can communicate best by showing people our lives. Our communal life can offer a strong witness to God. Many experience loneliness and existential emptiness, exacerbated by society’s focus on individual over community. We can demonstrate the gift of communal life as a remedy to this pain only if we live together well. This calls us to put a new focus on the quality of our communal life. We can be obsessed with, even oppressed by, the busyness of mission and our communal life suffers. If it causes us to weaken or lose the witness of communal life, busyness becomes an unhelpful, unhealthy trap.

Fr Timothy asked what seeking truth means in the fake news context and how we might undertake our mission of truth-telling in a manner that overcomes polarities. Echoing Sr Gemma, he identified relationships and understanding the other as antidotes to fake news and named twin ‘tools’ for uncovering truth: objective study along with conversations that foster friendship. Portrait painters use these to capture and disclose the truth of their subject. Likewise, for Dominicans as truth seekers, we need to combine “intense peering”, the discipline of serious study, with the “exhilaration of conversation”, a deep genuine interest in others. We need Dominican scholars specialised in their field (and enabled and supported to be thus) as much as “charitable” Dominican conversationalists – strong relationship-builders with committed students. Even when seemingly futile, we must reach across divisions and have difficult conversations. Only together can we undertake this act of hope and discover other people’s truth. Jesus uncomfortable engagement with the Samaritan woman becomes real only when his word “penetrates her aggression” to reach her life’s truth.

On Saturday, we met Sr Marie Monnet OP, Justice and Peace Promoter for Europe and the Middle East. Their aims are to inform (with newsletters) and instruct (online programmes). Asking which issues interest us, she encouraged sisters to explore Domuni University and to contact her if willing to teach. We were glad that Sr Margaret Mayce OP, DSIC International Coordinator, was with us. She introduced the 2021 global visioning process – coming together to share hopes and dreams for Dominican life and mission for the next five years and exploring how DSIC can help. She told us again of her commitment to involving young sisters in DSIC and her intention to include them in the 2022 Assembly.

Our thanks especially to Sr Pílar del Barrio OP, DSE Coordinator, and to the DSE Council members for planning and bringing to fruition YSOP21 despite the pandemic. Our thanks too to our translators who ensured language was not a barrier to our communication. It was good to be together. We look forward in hope to YSOP22 and pray that then we can meet safely in person once again.

Sr Eileen O’Connell OP  

Screenshot 2021-01-10 at 10.05.54

Justice & Peace Webminar

A HEART OPEN TO THE WHOLE WORLD

-Experiences of encounter with migrants
         Stephen Cummins (Ireland) and Alessandro Cortessi (Italy)
-Dialogue between cultures
         Claudio Monge (Istanbul)
-Relationship between care of creation and social justice
         Luc-Thomas Somme (Geneve)
-Local and universal dimensions
         Richard Finn (England)
-Openness to neighborhood
         Petro Balog (Ukraine)
 
                  Time: Jan 21, 2021 09:00 AM to 12:00 PM in Rome
 
 
 
 
IMG-20210119-WA0003

Les signes des temps dans la déformation de la vérité

La réunion annuelle des Jeunes Sœurs de l'Ordre des Prêcheurs (YSOP) s'est tenue sur zoom le week-end dernier (8-10 janvier). Il y avait environ 29 participants pour chaque session de zoom et des traductions ont été proposées en espagnol, en anglais et en français. Nous avons eu des sessions de groupe et des rencontres sociales sur le zoom qui ont enrichi l'expérience d'être ensemble et de partager nos réflexions.

Sr Gemma Morató, OP et le Père Timothy Radcliffe, OP ont apporté une excellente contribution à la réflexion sur le thème de la réunion. Leurs textes de présentation peuvent être téléchargés en cliquant sur les liens suivants :

Fr. Timothy Radcliffe – Difficult conversations (English) (Español)

Sr Gemma Morató – Fake news (English, Español)

Lumen Dominican centre - spring semester

Registration is now open for a number of online modules at Lumen which might be of interest to sisters in the wider Dominican world.  Please click here to download the brochure!

WEBINAR : MONITORING AND ASSESSMENT OF HUMAN RIGHTS

Yao Agbetse, professor of human rights and
independent expert at the United Nations,
hosted a webinar in French and English.
You can click here and listen to the session
around the theme:

“Monitoring and Evaluation of Human
Rights and International Humanitarian Law
in the Context of Conflict: The Case of the
Central African Republic”

O-antiphones

The dominican sisters at Katarinahjemmet Oslo have made short videos of the O-antiphones that can be found on their blogpage.

O-antiphones from Katarinahjemmet

Jubilé des 50, 60 et 70 ans

Les sœurs dominicaines de la Bienheureuse Imelda ont célébré l'anniversaire de certaines de leurs sœurs le 30 octobre. Nous partageons leur joie et nous félicitons Sœur Leonia Dainese, Sœur Lina Basso et Sr. Matilde Nicoletti qui ont célébré leur cinquantième anniversaire de vie professée. S. Gabriella De Benetti, S. Tarcisia Ceoldo, S. Giulia di Raimo et S. Camilla Giacometti pour leur soixantième anniversaire et S. Bruna Branca pour son soixante-dixième anniversaire.

Cliquez ici pour lire l'article sur leur site web. Voici les commentaires des sœurs qui ont célébré l'anniversaire, traduits de l'italien.

"L'attraction est similaire à celle exercée par quelque chose de beau, de fascinant, d'engageant. C'était donc le cas pour moi. Célébrer le jubilé a signifié et signifie me redonner à l'Amour avec plus d'intensité parce que je fais l'expérience, même après 50 ans, qu'Il est fidèle, qu'Il est le seul qui remplit ma vie de dignité, de sens, de gratuité, d'amour, de tout le bien dont j'ai besoin, non pour le garder pour moi, mais pour le distribuer à d'autres frères et sœurs. Comment ? Avec la Parole, avec la Présence, avec l'Intérêt et le Soin, comme Il le fait avec moi avec le Don de Lui-même dans l'Eucharistie. Je ne peux que me réjouir en LUI, le louer, le remercier de tout mon cœur". - Sœur Leonia Dainese

"Louange et honneur à Toi, Seigneur, pour la grande joie de l'appel, et réponse avec foi, à te suivre partout ... toujours. Merci ! Cela fait 60 ans... mais c'est comme si c'était le premier jour. Aide-moi à être toujours prêt et fidèle, avec la grâce qui vient de Toi, Trinité infinie ! " - Soeur Giulia De Raimo

“And on Your Word that I love, believe and hope. I’ll still sing your mercy, I will walk with You, Lord, because You called me and sent me: – Go tell my brothers … Here I am! – Sr. Lina Basso

"C'est avec joie que j'ai célébré mon 60e anniversaire de profession, en remerciant le Seigneur pour la miséricorde dont il a fait preuve au cours de ces années et dont j'aurais aimé lui faire plaisir. On m'a donné une bougie comme symbole de ma vie, afin qu'elle soit consommée devant Dieu. À ce symbole, j'ai ajouté ma prière : Avec l'aide de Marie, je veux que ma vie soit un oui, non seulement par la prière, mais aussi dans le concret de ma vie". - Sœur Tarcisia Ceoldo

2_rinnovazione-delle-promesse_0

Premiers vœux

Nous félicitons Sœur Marga et Sœur Catharina qui ont fait leurs premières professions le 16 novembre 2020. Prions pour elles et pour les sœurs dominicaines des Pays-Bas. Voici la notification du Conseil de la Congrégation des Sœurs Dominicaines de la Sainte Famille de Neerbosch, Pays-Bas.

On Monday November 16, 2020 the Congregation of Dominican Sisters of the Holy Family – Neerbosch, celebrated the first profession of two sisters: Sister Marga and Sister Catharina. After a period of orientation they followed a year of noviciate. They studied Dominican life and spirituality and the apostolate of the congregation.

A year in which they could explore whether God was calling them to lead a life as a Dominican Sister. Both Sister Marga and Sister Catharina were confirmed in their choice to take the next step. They requested the Council for permission to take vows. The Council has wholeheartedly agreed to this.

The ceremony took place during the celebration of the Eucharist in our Saint Dominic’s Chapel in Nijmegen.

We trust that we may count on your prayers.

Council of the Congregation Dominican Sisters of the Holy Family Neerbosch, Netherlands

Netherlands_firstvows

Sub-Commission for Liturgical Music

On 7 November 2020, the Master of the Order has appointed a Sub-Commission for Liturgical Music, whose main responsibility is to provide the Dominican Family resources on the variety of music (chants, responsorials, etc.) that is utilized throughout the world.

We congratulate the members of this sub-commision:

  • Sr. Ragnhild Bjelland OP
  • fr. Thomas Möller, OP
  • fr. Łukasz Miśko, OP
  • Sr. Marie Trainar, OP

One of the tasks the sub-commission is engaged in is to get in touch with sisters who have a university level degree in music. If you are one of them or if you know of any sisters, please get in touch!

Dear sisters, 
 
I want to inform you that I’ve been nominated, together with two brothers and a nun, in a Sub-Commision of the Liturgical Commission and I look forward to this task.
We will have our own meetings, but will also have joint meetings with Cliop. This is very interesting and a good opportunity to find ways to cooperate in the liturgical and fraternal common life for all Dominicans and the Dominican family.
The socius for Fraternal life sent us an email the other day to explain why this Sub-Commission was formed and what kind of task it is:
 

The Master has appointed a Sub-Commission for Liturgical Music, whose main responsibility is to provide the Dominican Family resources on the variety of music (chants, responsorials, etc.) that is utilized throughout the world. The principal reason for the appointment  is division labor and ensuring that the Liturgical Commission is able to fulfill its tasks as outlined in the LCO and the ACTA of Bien Hoa. The hope of the Master is that the Sub-Commission can disseminate the traditional and contemporary music that is experienced throughout the world by the Dominican Family. The Curia is often asked if it has resources on traditional and contemporary music, and the answer is simply we do not. We hope to develop a depository of music that can be accessed by the whole Dominican Family.

In this regard, I want your help, both DSI and all the Congregations for the following:
  • Please send me the names and info of sisters who have a degree (university level) in music, we want to create a kind of Catalogue
  • please forward this mail to sisters who may have names 
I’ll come back to you when we know more 
 
Fraternal greetings 
Sr Ragnhild Marie op

Dsic blog - shared reflections

Please check out the blog page on DSIC website where Dominican sisters from all around the world share their experience of navigating the pandemic.

Link to the blog: https://www.dsiop.org/blog/

Informal zoom course - Aquinas on christ

A 9-week zoom course on what Aquinas (and the church) teaches about Jesus Christ starts on October 16, 2020.

If interested, please email:  MercifulLove1@gmail.com

For more information please visit: English Dominican Congregation of St. Catherine of Siena

“In Communion with the Sacred Universe The Story of An Tairseach.” by Sr. Marian O’Sullivan OP

The virtual launch of  “In Communion with the Sacred Universe The Story of An Tairseach.” by Sr. Marian O’Sullivan OP member of the An Tairseach community, took place on October 10, 2020.

For more information please visit: The Dominican Sisters Cabra

Premiers vœux

Le 3 octobre 2020, les sœurs Marie-Madeleine et Chiara Mary de la congrégation dominicaine anglaise de Sainte-Catherine de Sienne ont fait leurs premiers vœux. Nous remercions Dieu pour son appel et que le OUI de Sœur Madeleine et de Sœur Chiara porte de bons fruits pour la Sainte Eglise et soit une source d'inspiration. Prions pour elles et pour les trois nouvelles candidates qui viennent de commencer leur noviciat.

Plus d'informations : https://www.stonedominicans.org/news/216-novices-new-and-old-and-vows-being-made

Félicitations à Soeur Helen Alford

Sœur Helen Alford, vice-recteur de l'Angelicum, qui a été consultante du Conseil pontifical pour la justice et la paix, a été nommée à l'Académie pontificale des sciences sociales le 4 septembre 2020. Sœur Helen Alford a collaboré activement aux activités des DSI et de la DSE en donnant des conférences lors de semaines d'étude et en participant à des discussions.

fr_FRFrançais